Ernesto Sánchez, Superior general

El nuevo comienzo ya ha comenzado
H. Ernesto Sánchez, Superior general



 

FMSI

Conectarse

Hermanos maristas

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Foto de hoy

Grecia: 110 aniversario de presencia marista, Atenas

Hermanos maristas - Archivo de fotos

Archivo de fotos

 

Últimas novedades

Archivo de novedades

 

Calendario marista

18 noviembre

Dedicación de las basílicas de san Pedro y san Pablo en Roma

Calendario marista - noviembre

Hermanos fallecidos

 
2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017

H. Paul Rozé

 Fecha de la muerte: 10/06/2017
Lugar: Francia, Saint Genis-Laval
Provincia: LHermitage
Edad: 77FMS
Leer el documento enviado por la Provincia


Le Seigneur a accueilli dans la paix de sa maison Frère Paul ROZÉ décédé le samedi 10 juin 2017 dans la 77e année de son âge et la 57e année de sa profession religieuse.

Le Frère Provincial des Frères Maristes, les Frères de la Province L’Hermitage, la communauté de Saint Genis-Laval, sa famille et ses amis vous invitent à les rejoindre par la prière. La messe de funérailles sera célébrée le mercredi 14 juin, à 10 h 00, à la chapelle du Montet, suivie de l’inhumation au cimetière de la communauté.

Frère Paul ROZÉ naît le 14 mars 1941, à Le Pertre (Ile-et-Vilaine). À 12 ans, il entre au juvénat de Langon, y reste 2 ans, puis poursuit son juvénat à Varennes-sur-Allier, pendant 3 ans. En septembre 1958, il vient à St Genis-Laval pour le postulat, le noviciat et une année de scolasticat. Il y fait sa première profession religieuse le 15 août 1960. Après un an de services divers à Langon et 18 mois de service militaire, il reprend ses études à St Quentin-Fallavier, puis à St Genis-Laval (1963-1965). Ensuite commence sa très longue activité de cadre éducatif dans divers établissements de la province de Varennes-sur-Allier, à Crozon (1965-1975), au Mayet-de-Montagne (1976-1978), et à Chagny, de septembre 1978 jusqu’à sa retraite professionnelle en 2005.

Il reste en communauté à Chagny pour diverses activités apostoliques aussi longtemps que sa santé le lui permet. Ensuite, en janvier 2015, il se retire d’abord à Saint Genis-Laval (1 an), puis à St Paul-Trois-Châteaux (1 an), enfin, à nouveau à Saint Genis-Laval où vient de se terminer sa belle vie toute donnée. On ne saurait oublier ce qu’il a rayonné comme éducateur-surveillant, animateur de camps et de colonies, agent pastoral et membre actif de communauté.