Sínodo sobre los jóvenes

 


 



 


Conectarse

Hermanos maristas

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

Foto de hoy

Fiyi: Comunidad del Marcellin Centre, Suva

Hermanos maristas - Archivo de fotos

Archivo de fotos

 

Últimas novedades

 


Llamadas del XXII Capítulo General



FMSI


Archivo de novedades

 

Calendario marista

19 octubre

Santos Pedro de Alcántara, Pablo de la Cruz, Juan Brébeuf

Calendario marista - octubre

Hermanos fallecidos

 
2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018

H. Jean-François Terrier

 Fecha de la muerte: 22/05/2018
Lugar: Francia, Saint-Genis-Laval
Provincia: LHermitage
Edad: 94FMS
Leer el documento enviado por la Provincia


Le Seigneur a accueilli dans la paix de sa maison Frère Jean-François TERRIER décédé le mardi 22 mai 2018, à l’âge de 94 ans, dont 77 ans de profession religieuse. Le Frère Provincial des Frères Maristes, les Frères de la Province L’Hermitage, la communauté de Saint Genis-Laval (69), sa famille et ses amis, vous invitent à les rejoindre par la prière. La messe de funérailles sera célébrée le samedi 26 mai, à 10h30, à la chapelle du Montet, suivie de l’inhumation au cimetière de la communauté.

Jean-François naît le 28 février 1924 à Vérosvres (Saône-et-Loire) où ses parents sont cultivateurs. En septembre 1936, il entre au juvénat de Varennes-sur-Allier. En octobre 1938, il est envoyé à Baïro (Italie) pour son postulat. Il revient à Varennes-sur-Allier pour son noviciat, et il y fait sa première profession le 6 août 1940. Il y reste un an de plus pour le scolasticat. Puis, c’est la vie active d’enseignant en assurant très souvent, en plus, le service de directeur d’école, d’abord à Saint Amand-Montrond (Cher), de 1941 à 1943, St Pourçainsur- Sioule (1943-1948), et de nouveau à Saint Amand-Montrond (1948-1950). De 1957 à 1959, il est à Arlanc (Puy-de-Dôme), puis à La Clayette (1953-1957), et à Le Pertre (Ille-et-Vilaine). Enfin, en septembre 1959, arrive une pause bien méritée : le second Noviciat à St Paul-Trois-Châteaux ; ensuite, il aide au juvénat de Varennes-sur-Allier. Après cela, de nouveau, il est appelé comme enseignant au Mayet-de-Montagne (1960- 1967), puis comme directeur et enseignant à Le Pertre (1967-1973), ainsi qu’à Bains-sur-Oust (Ille-et- Vilaine), de 1973 à 1983. Toujours disponible, il est appelé pour les mêmes services à Marlhes, en 1983, et à l’école d’Aubenas, de 1985 à 1989.

Arrive l’âge de la retraite d’enseignant. François répond à un nouvel appel : il est membre de la communauté de Saint Victoret, près de Marseille (1989-1995) où il assure une présence auprès des SDF dans le cadre du Secours Catholique de la paroisse. À la fermeture de cette communauté, il rejoint celle de Chazelles-sur-Lyon assurant de petits services (1995-2000). Aspirant à plus de stabilité à cause du poids des ans, il rejoint la maison de retraite de Varennes-sur-Allier (2000-2015), et de là, il vient à l’EHPAD de Saint Genis-Laval. Après trois ans, le Seigneur le rappelle à Lui pour l’accueillir dans sa paix et sa joie.